fbpx
Il suffit d'entrer la recherche dans la case ci-dessous.

Que cherchez-vous ?

ICFP 2022 COHOST

Ministère de la santé publique, Thaïlande

CONTRIBUTION AU PLANNING FAMILIAL

Politique et lignes directrices pour la promotion des services de santé génésique
et du planning familial du ministère de la santé publique

Depuis l'annonce de sa politique démographique le 17 mars 1970, la Thaïlande a obtenu de grands succès dans son programme de planning familial, grâce à la collaboration avec les secteurs gouvernemental et non gouvernemental et les organisations internationales qui travaillent sur le planning familial. En raison du succès du programme de planning familial et des changements dans le mode de vie des gens, les membres de la nouvelle génération, hommes et femmes, préfèrent rester célibataires. En conséquence, le taux de croissance de la population est passé de 2,7 % en 1970 à 0,2 % en 2019, ce qui a entraîné un faible taux de fécondité global. Les femmes en âge de procréer, c'est-à-dire âgées de 15 à 49 ans, n'ont en moyenne que 1,54 enfant, ce qui est inférieur au niveau de remplacement. De plus, le taux de natalité n'est que de 10,5 pour mille personnes. (Université de Mahidol, 2019)

Il est essentiel de planifier l'adaptation au changement démographique. Ainsi, le ministère de la santé publique, le département de la santé, ainsi que les agences concernées ont reconnu pour le futur plan d'action sur les changements démographiques de formuler la 1ère politique et stratégie nationale de développement de la santé reproductive (2010-2014), visant à rendre chaque naissance désirable, sûre et de qualité de vie, en soutenant les personnes à tous les âges sur la norme de la santé reproductive. Elle est basée sur le volontariat, l'égalité et les couvertures. À la fin de la première phase, le ministère de la santé publique, en collaboration avec les organismes concernés, a formulé la deuxième politique et stratégie nationale de développement de la santé reproductive (2017-2026) : Promotion d'une naissance et d'un développement de l'enfant en bonne santé, visant à promouvoir et à soutenir les naissances volontaires, dans lesquelles chaque grossesse a été planifiée et bien préparée avant le début de la grossesse et également dans le cadre du soutien d'une maternité sans risque et de soins néonatals et postnatals, et à garantir que le nouveau-né bénéficiera d'une éducation de haute qualité dans un environnement favorable. Dans le passé, il existait un projet visant à encourager les femmes de 20 à 34 ans qui avaient l'intention et le projet d'avoir des enfants à accéder aux services prénuptiaux et de procréation. Ce projet a également permis de promouvoir la qualité des soins postnatals et du développement de la petite enfance. Le ministère de la santé publique, par l'intermédiaire du département de la santé, a également lancé des projets spéciaux, notamment le "Miracle des 1 000 premiers jours", le "Wiwah project" (projet de construction d'une nation par le mariage), la "Thai Child-Play Day" et le "Early Moments Matter on Mobile". Le ministère de la santé publique s'attache également à permettre aux populations vulnérables et défavorisées d'accéder aux services de planning familial, crée un système de services complet et fournit la voie rapide pour les services de conseil et de contraception. Il a également mis au point un système d'orientation pour aider à résoudre les problèmes de grossesse non planifiée. En outre, le ministère de la santé publique a fait pression pour inclure les médicaments d'interruption de grossesse dans la liste nationale des médicaments essentiels, afin de réduire le problème des avortements dangereux.

Le ministère de la santé publique a encouragé la prévention des grossesses à répétition chez les adolescentes en soutenant les services de contraception réversible à action prolongée (pose et implantation de stérilet) pour les adolescentes de moins de 20 ans, les femmes en âge de procréer de 20 ans et plus. Dans ce dernier cas, le service d'avortement sécurisé a également été soutenu par l'Office national de sécurité sanitaire (NHSO).

En outre, le ministère de la santé publique met également l'accent sur le développement de services de santé adaptés aux jeunes (YFHS) par la création d'un environnement favorable à l'accès des adolescents aux services de santé reproductive, conformément aux directives de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD), et aux droits en matière de santé reproductive, qui est le troisième objectif des objectifs de développement durable (SDG) visant à garantir que les gens vivent en bonne santé et à promouvoir la santé des personnes de tous âges, en particulier le SDG 3.7 : Assurer l'accès universel à des services complets de santé sexuelle et reproductive, à l'information et à l'éducation, ainsi que l'intégration de la santé reproductive dans les stratégies et plans nationaux.

En 2022, la Thaïlande, en coopération avec l'Institut Bill & Melinda Gates pour la population et la santé génésique, co-organisera la Conférence internationale sur la planification familiale 2022 (ICFP 2022) du 14 au 17 novembre 2022 dans la ville de Pattaya, province de Chonburi. L'objectif de la conférence est d'échanger des connaissances, des recherches et des innovations, et de renforcer la coopération entre les organisations du réseau au niveau international, ce qui permettra à la Thaïlande d'améliorer l'accès aux services de santé génésique au niveau communautaire. Elle contribuera également à améliorer l'égalité d'accès aux services de planification familiale par des mesures modernes correspondant aux besoins des personnes dans le cadre de chaque système de couverture médicale universelle.

Source :
Bureau de la santé génésique, ministère de la santé et
Traduit par :
Centre pour la coopération internationale, ministère de la santé
27 janvier 2020